L'isoloir

Municipales 2014: journal de campagne à Paris

Hidalgo à NKM : « on n’est pas là pour jouer les bouffons »

Lionel Jospin et Bertrand Delanoë

Lionel Jospin et Bertrand Delanoë au meeting d’Anne Hidalgo dans le Ve arrondissement mardi soir

Quelque 300 personnes, une ambiance sage, très sage, un gymnase agrémenté seulement de quelques affichettes, pas d’écran géant ni de ballons ou de flonflons. Difficile de faire plus différent entre le meeting d’arrondissement d’Anne Hidalgo dans le Ve arrondissement mardi soir et celui de Nathalie Kosciusko-Morizet -avec Nicolas Sarkozy en « guest star »- la veille dans le XIe.

Certes, la candidate PS avait aussi ses invités de marque : l’ancien Premier ministre Lionel Jospin et Bertrand Delanoë. Mais pour le reste, « ça n’a rien à voir », affirme d’emblée le maire sortant. « Hier, si j’ai bien compris, il y avait un spectacle… », ironise-t-il. « En tout cas, les Parisiennes et les Parisiens n’ont pas été au cœur de la motivation (…) qui portait les organisateurs et les intervenants ».

Hidalgo fait « sérieux » et elle le revendique

« On n’est pas là pour le spectacle », confirme Anne Hidalgo, interrogée sur le meeting très médiatisé de son adversaire UMP. La candidate PS fait « sérieux » et elle le revendique. « Nous, on ne se trompe pas d’élection. On est vraiment dans l’élection municipale. On parle aux habitants des bus, du métro, de ce qui les concerne  (…) On n’est pas là pour jouer les bouffons ». Mais ne lui dites pas qu’elle est « discrète » : « si j’étais discrète, je ne serais pas là ». Et encore moins qu’elle a moins d’ambition que son adversaire… « Pas du tout ! ».

Reste que le meeting NKM était dans les têtes de quasiment tous les orateurs. « On a quand même eu un peu l’impression que c’était Nathalie Kosciusko-Morizet qui allait au meeting de campagne de Nicolas Sarkozy… », s’est moqué Ian Brossat, chef de file des communistes à Paris. « Certains de mes amis étaient à Japy pour applaudir l’homme qui a prononcé les discours de Grenoble et de Dajak », s’étrangle encore Jean-François Martin, conseiller de Paris ex-Modem rallié à Anne Hidalgo.

Pour l’heure, c’est en tout cas bel et bien la peu médiatique Marie-Christine Lemardeley, novice en politique, qui mène la course dans ce si symbolique Ve arrondissement. Selon les sondages, elle semble cette fois en passe de faire basculer à gauche le fief des Tiberi, après les échecs de Lyne Cohen-Solal en 2001, et en 2008 pour à peine plus de 200 voix. « Ce sera de toute façon un vote très serré », souligne, prudente, Mme Lemaderley. Face au risque de perdre un arrondissement clé, NKM continue à dégainer les « guest stars » : elle sera aux côtés de sa tête de liste Florence Berthout mercredi après-midi, en présence du patron de l’UMP Jean-François Copé.

Christine Ollivier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 11/02/2014 par dans Hidalgo, PS, Uncategorized, et est taguée , , , , , , , , , .

@coll7533 sur Twitter

https://www.twitter.com/coll7533

L’isoloir: la campagne des élections municipales 2014 à Paris

%d blogueurs aiment cette page :