L'isoloir

Municipales 2014: journal de campagne à Paris

Municipales Paris 2014: Pascal Cherki, la « grande gueule » d’Hidalgo

Pascal Cherki, porte-parole et conseiller politique d'Anne Hidalgo

Pascal Cherki, député de Paris et maire sortant du XIVe.

En quelques mots, il réveille la conférence de presse qui ronronnait doucement. La candidate UMPà la mairie de Paris Nathalie Kosciusko-Morizet « a dit que sa principale motivation pour venir dans le XIVe, c’est qu’on y vivait bien. Alors moi je lui dis : ‘si vous voulez continuer à bénéficier d’une excellente qualité de vie, on va tout faire pour que les socialistes continuent à gérer cette municipalité’ ! ».

Anne Hidalgo ne le cache pas : si la candidate PS a choisi Pascal Cherki, député et maire sortant du XIVe, comme porte-parole et conseiller politique, c’est « parce que c’est une grande gueule ». Et aussi pour le consoler d’avoir vu lui échapper la tête de liste dans le XIVe arrondissement au nom de la lutte contre le cumul des mandats, du renouvellement, et de la parité.

Draguer l’électorat de gauche

Ce proche de Benoît Hamon et d’Henri Emmanuelli, figure de l’aile gauche du PS, a il est vrai la réputation de ne pas avoir sa langue dans sa poche. Quitte à ne pas être (du tout) dans la ligne. « François Hollande n’a pas été élu pour conduire le peuple français sur le chemin sans fin de l’austérité. Ce n’est pas cela, le rêve français », lançait-il ainsi en mars dernier, en rappelant même au chef de l’Etat qu’il n’était plus « conseiller général » et qu’il lui fallait « changer de braquet ». « Je lui avais dit quand il avait fait un certain nombre de sorties sur les questions nationales que je n’étais pas d’accord avec lui. Et je continue à ne pas l’être », souligne Anne Hidalgo à l’issue du séminaire de travail sur son projet qu’elle organisait vendredi avec son équipe de campagne à la Mutualité. « Il ne parlera pas en mon nom quand ce sera ça, mais en revanche c’est un Parisien, c’est un petit gars du XIVe et ça il va nous être extrêmement utile », ajoute-t-elle.

« Extrêmement utile », aussi, pour aller draguer l’aile gauche de l’électorat parisien et « gauchiser » son discours même si la candidate PS s’en défend : « je suis plutôt quelqu’un à gauche, donc je n’ai pas besoin d’aller voir encore plus sur ma gauche », jure-t-elle.

Christine Ollivier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 30/08/2013 par dans Hidalgo, PS, et est taguée , , , , , , , , .

@coll7533 sur Twitter

https://www.twitter.com/coll7533

L’isoloir: la campagne des élections municipales 2014 à Paris

%d blogueurs aiment cette page :