L'isoloir

Municipales 2014: journal de campagne à Paris

#Paris2014, brèves de campagne: Bournazel le contorsionniste, une prof à l’assaut des Tibéri, Cherki s’énerve

– Pierre-Yves Bournazel, le contorsionniste

Pierre-Yves Bournazel a l’art de retomber sur ses pieds. Après avoir été le plus violent opposant de Nathalie Kosciusko-Morizet lors des primaires pour désigner le candidat UMP à la mairie de Paris en 2014, le jeune élu du XVIIIe arrondissement (35 ans)  est devenu mardi son… porte-parole. « Je suis un homme libre et j’ai décidé de mettre cette liberté au service d’une femme libre », a-t-il expliqué. Il est vrai qu’après avoir violemment dénoncé les conditions d’organisation de la primaire, il avait pris soin de se rallier au panache de NKM et renoncé à tout recours dès le soir du scrutin, qu’elle a remporté avec plus de 58% des voix. Une attitude qui valait bien un retour d’ascenseur.

NKM s’est entourée de quatre porte-paroles. Cette équipe de quadras respecte un subtil équilibre géographique et politique: outre Pierre-Yves Bournazel, élu du XVIIIe arrondissement, Valérie Montandon est conseillère de Paris et élue du XIIe, Vincent Roger conseiller de Paris et élu du IVe, et Agnès Evren, maire adjointe du XVe arrondissement. Deux d’entre eux sont fillonistes (Vincent Roger et Agnès Evren) et deux copéistes (Pierre-Yves Bournazel et Valérie Montandon). NKM prend soin de ne pas insulter l’avenir.

– Une universitaire à l’assaut de la forteresse Tibéri

Anne Hidalgo a choisi mardi Marie-Christine Lemardeley,  professeur de littérature américaine et présidente de l’université Sorbonne Nouvelle Paris 3, pour conduire la liste PS dans le Vème arrondissement. La candidate PS à la mairie de Paris a donc fait le choix d’une tête de liste issue de la société civile pour prendre d’assaut le fief de Jean Tibéri, que le PS juge gagnable. Lyne Cohen-Solal s’y était cassée les dents à deux reprises, en 2001 et 2008. Reste encore à savoir si le socialiste Bernard Rullier, qui affiche sa volonté d’être candidat, acceptera de s’effacer devant la volonté d’Anne Hidalgo. Le candidat UMP, lui, n’est pas encore connu. Le maire sortant Jean Tiberi, condamné en appel à trois ans d’inéligibilité dans l’affaire des faux électeurs du Ve, s’est pourvu en cassation et revendique la tête de liste pour lui-même ou son fils Dominique Tiberi. Mais il n’est pas certain que Nathalie Kosciusko-Morizet, qui insiste sur sa volonté de renouvellement, le suive.

– Pascal Cherki s’énerve

Pascal Cherki, député PS et maire sortant du XIVe arrondissement, n’a guère apprécié que des fuites dans la presse annoncent son intention de laisser la place aux municipales à la candidate qui sera choisie par Anne Hidalgo. La candidate PS refuse en effet toute situation de cumul pour ses têtes de liste. Pascal Cherki se serait pourtant bien vu affronter Nathalie Kosciusko-Morizet, tête de liste UMP dans le XIVE. Mais entre la mairie et l’Assemblée, il va devoir choisir.

Christine Ollivier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 27/08/2013 par dans Hidalgo, INSOLITE, NKM, PS, UMP, et est taguée , , , , , , , , , , , .

@coll7533 sur Twitter

https://www.twitter.com/coll7533

L’isoloir: la campagne des élections municipales 2014 à Paris

%d blogueurs aiment cette page :