L'isoloir

Municipales 2014: journal de campagne à Paris

Municipales #Paris2014: En attendant Duflot

JV Placé est hostile à une candidature de Duflot à Paris

JV Placé est hostile à une candidature de Duflot à Paris

Ira? Ira pas? Cécile Duflot hésite encore à se lancer dans la grande bagarre des municipales de 2014 à Paris. Et ce n’est pas le moindre des paradoxes de cette campagne. Car les écologistes ont déjà un candidat! Christophe Najdovski, actuel adjoint au maire de Paris en charge de la petite enfance, a été élu récemment lors d’une primaire interne. Cécile Duflot a même voté pour lui. Mais visiblement, EELV (Europe écologie les Verts) a inventé le concept de « candidat intérimaire », sa présence n’empêchant pas la ministre du Logement d’envisager ouvertement… de lui piquer sa place.

« On verra… »

Car Cécile Duflot ne le cache pas: elle n’a pas du tout fermé la porte d’une éventuelle candidature aux élections municipales. Interrogée il y a quelques jours sur le sujet -pour la trois millionième fois-, elle éludait toujours. « De toute façon, je ferai la campagne des municipales à Paris. Aujourd’hui, je la ferai derrière le candidat désigné« . Et demain? « On verra… »
Pour Jean-Vincent Placé, le patron des sénateurs écologistes, c’est tout vu: « Moi, je suis pour que Christophe Najdovski soit candidat, et il le sera jusqu’au bout, ce qui fait qu’il n’y aura pas d’autre candidat comme tête de liste aux municipales à Paris« , a-t-il affirmé vendredi matin sur BFM. Cécile Duflot a sûrement apprécié le croc-en-jambe.
Évidemment, l’arrivée d’un poids lourd politique donnerait un tout autre souffle à une candidature écologiste à Paris. Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP, qui trustent pour l’heure la quasi-totalité des intentions de vote, devraient alors compter avec une rivale sérieuse.

Cruel dilemme

Mais le président François Hollande aura aussi son mot à dire: il risque de ne pas apprécier de voir une de ses ministres aller faire de l’ombre au PS à Paris. D’autant plus que le parachutage de l’écologiste dans une circonscription en or (la 6e, à cheval entre le XIe et XXe) lors des législatives de 2012 avait déjà provoqué la colère du maire Bertrand Delanoë et de son adjointe Anne Hidalgo. Le gouvernement ou Paris: Cécile Duflot va donc devoir choisir. Cruel dilemme. A moins qu’un remaniement ou une crise au sein de la majorité ne viennent changer la donne. C’est bien pour cela que pour l’instant, la ministre estime qu’il est surtout urgent d’attendre.

Christine Ollivier

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Information

Cette entrée a été publiée le 14/06/2013 par dans EELV, Najdovski, et est taguée , , , , , , , , , .

@coll7533 sur Twitter

https://www.twitter.com/coll7533

L’isoloir: la campagne des élections municipales 2014 à Paris

%d blogueurs aiment cette page :